Henri et Pierre CHEVALIER

Eleveurs bovins depuis 1984…

De père en fils…

Historique…

La ferme existe depuis 1984, date à laquelle Henri s’est installé sur la commune de La Chapelle Geneste à 1000 mètres d’altitude.
Il a commencé avec 30 vaches allaitantes, et en parallèle, il faisait le commerce des champignons. D’où le nom, « GAEC des Champignons ».

Dans les années 1995, il arrête le commerce des champignons et agrandit la ferme. Le troupeau atteint à l’époque 60 vaches de race limousine.
En 2013, son fils Pierre s’installe et rentre dans le GAEC. Aujourd’hui, l’exploitation compte 200 hectares, dont 175 ha de prairies et 25 ha de céréales.

Gaec des Champignons
Le Bourg
43160 La Chapelle Geneste (altitude 1000 mètres)

Les prairies

Ceux sont essentiellement des prairies naturelles destinées à la pâture et à la récolte des fourrages (foin et enrubannage). Elles reçoivent très peu d’engrais. De plus ils sont engagés dans un groupement (GIE), pour l’implantation de prairies à flores variées pour obtenir de plus en plus d’autonomie fourragère et ne plus avoir d’aliment à acheter à l’extérieur.

Les céréales

Les céréales sont aussi destinées à l’alimentation du troupeau et notamment à l’engraissement des animaux qui vous sont destinés. Ils cultivent des espèces rustiques, adaptées à l’altitude tel que le triticale et le seigle. Ils cultivent aussi 5 ha de méteil (mélange de Pois et de vesces), pour apporter de la protéine à l’alimentation de leurs animaux. Nos deux éleveurs, en collaboration avec leur coopérative, sont rentrés dans un programme d’alimentation Label rouge. Ils s’engagent à fournir à leurs animaux une alimentation sans OGM.

L’intégralité de la surface est dédiée à l’alimentation du troupeau, qui compte 120 vaches de race limousine, 2 taureaux, 20 génisses destinées au renouvèlement du troupeau. Sur la centaine d’animaux commercialisée, une partie des jeunes animaux est vendue à la coopérative, après le sevrage vers 8 mois et l’autre partie est élevé jusqu’à environ 18 mois pour vous régaler !!!

L’alimentation

La base de l’alimentation des vaches allaitantes est selon la saison :de l’herbe pâturée ou conservée en foin ou en enrubannage. L’alimentation des vaches est complétée par des céréales (seigle et triticale) produites sur la ferme.

Les jeunes veaux tètent leur mère jusqu’à l’âge de 6 à 8 mois environ.

Une agriculture raisonnée

Après le sevrage naturel, les veaux disposent de foin ou d’herbe pâturée selon la saison. Cette alimentation est complétée par les céréales de la ferme ainsi que par de l’aliment pour l’apport de protéines (garanti sans OGM).
Le mélange, céréales et aliment, est rationné pour ne pas dépasser 5 kg par jour et par animal. Dans les élevages intensifs, l’aliment est distribué à volonté et les quantités ingérées par animal peuvent atteindre 12kg/jour.
Les animaux sont élevés jusqu’à l’âge moyen de 17 mois, alors que dans les élevages intensifs, ils ont à peine plus d’un an.
Pierre et Henri pratiquent une agriculture hyper raisonnée, qui permet d’obtenir des produits finis de haute qualité.

Les bâtiments

 

Les bâtiments sont modernes, volumineux et lumineux. Ils permettent un confort animal exceptionnel. Les animaux sont bloqués au cornadis uniquement pendant le repas, le reste du temps ils sont en liberté sur l’aire paillée qui se trouve derrière les animaux.

 

Nos producteurs ont choisi la race Limousine pour sa capacité à s’adapter au climat de la montagne, et pour les qualités bouchères de sa viande.

Sa tendreté et sa saveur sont appréciées de tous et notamment des enfants.

Afin de limiter le stress des animaux, notre éleveur conduit lui-même ses bêtes à l’abattoir communautaire du Polignac. Tous les animaux y sont traités dans le plus grand respect des normes européennes en vigueur en France. Les carcasses sont découpées sur place dans l’atelier de découpe agréé.